Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

T.P.E-Tour Eiffel

  • Lieu historique

 

1/ La Tour dans l'histoire française

 

a) De sa construction à la première Guerre Mondiale

 

    En 1875, la Troisième République, caractérisée par une instabilité politique, peine à se pérenniser.

   

    La société de l'époque porte beaucoup d'attentions aux progrès techniques, ce qui a permis de donner naissance aux Expositions Universelles. Celles-ci consistent à exposer toutes les nouveautés techniques et les inventions qui existent dans le monde. Dès la première exposition en 1851 à Londres, les gouvernants s'aperçoivent que derrière l'enjeu technologique, se profile une vitrine politique, dont il serait dommage de ne pas profiter. Le pays accueillant l’exposition, qui démontrait ainsi son savoir-faire industriel, montre son avance et sa supériorité sur les autres puissances européennes, et règne alors sur le monde.

 

    C’est dans cette optique que la France accueillera à plusieurs reprises des Expositions Universelles, comme en 1855, en 1867 et en 1878. C’est Jules Ferry, président du Conseil de 1883 à 1885, qui relance l'idée de la tenue d'une nouvelle Exposition Universelle en France, et signe le 8 novembre 1884, un décret instituant officiellement la tenue de celle-ci à Paris, du 5 mai au 31 octobre 1889. Cette date n’a pas été choisie au hasard. En effet, l’année 1889 symbolise le centenaire de la Révolution française.

 

    Pourtant c’est véritablement aux États-Unis d'Amérique que l'idée de construire une tour de 300 mètres est née. En effet, lors de l'Exposition Universelle de Philadelphie en 1876, les ingénieurs américains Clark et Reeves, imaginent un projet de pylône cylindrique de 9 mètres de diamètre maintenu par des barres métalliques servant à assurer la rigidité d'une construction. Cette tour, appelée « the Centennial Tower »serait ancrée sur une base circulaire de 45 mètres de diamètre et d'une hauteur totale de 1 000 pieds (environ 300 mètres). Mais le projet n’étant pas fiable, échoue, mais sera tout de même publié en France dans la revue Nature.

 


 

The Centennial Tower

 


    En juin 1884, deux ingénieurs, Maurice Koechlin et Émile Nouguier, respectivement chef du bureau des études et chef du bureau des méthodes, se penchent à leur tour sur un projet d’une tour métallique.

 

    Le 6 juin 1884, Maurice Koechlin réalise le tout premier croquis de l’édifice. Celui-ci représente un haut pylône de 300 mètres, où quatre piles incurvés se rejoignent au sommet, et sont reliés par des plates-formes tous les 50 mètres. Gustave Eiffel accorde aux deux concepteurs, la poursuite de l’étude.

 

 

Croquis de la tour de Maurice Koechlin

 

 

    Ce premier plan est néanmoins amélioré par Stephen Sauvestre, architecte en chef des projets de l'entreprise, qui lui apporte plus d'esthétique. Il est de nouveau présenté à Gustave Eiffel qui, cette fois-ci, se montre enthousiaste. Il rachète par la suite, les droits de Koechlin et Nouguier, pour détenir les droits exclusifs sur la future tour, qui portera son nom.

 

    Gustave Eiffel n’a donc pas conçu le monument, mais il y a dépensé une grande énergie pour faire connaître son projet auprès des gouvernants, des décideurs et du grand public. C’est lui aussi qui a investi dans ce projet, ainsi que dans quelques expériences scientifiques menées directement depuis la tour Eiffel, et qui auront permis à la pérenniser.

 

    Ayant convaincu Édouard Lockroy, ministre du Commerce et de l'Industrie, de lancer un concours ayant pour objet d’étudier la possibilité d’élever sur le Champ-de-Mars une tour en fer à base carrée de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur, celui-ci signe, le 1er mai 1886, un arrêté qui déclare l’ouverture de l’Exposition universelle. Parmi les 107 projets déposés, c’est celui de Gustave Eiffel qui gagnera ce concours.

 

 

 


    C’est le 28 janvier 1887 que les fondations de la tour commencent. Mais dès le 14 février, une lettre adressée à Jean-Charles Alphand, directeur général des travaux de l’Exposition Universelle de 1889, parait dans Le Temps (journal de l’époque). Intitulée « Protestation contre la tour de M. Eiffel », elle s'indigne de la disgrâce qu'elle procurera dans le décor parisien. Elle est signée par certains des plus grands artistes de l'époque (ex : Guy de Maupassant).

« Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté jusqu'ici intacte de Paris, protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l'art et de l'histoire française menacés, contre l'érection, en plein cœur de notre capitale, de l'inutile et monstrueuse tour Eiffel que la malignité publique, souvent empreinte de bon sens et d'esprit de justice a déjà baptisée du nom de Tour de Babel.

[…]

La ville de Paris va-t-elle donc s'associer plus longtemps aux baroques, aux mercantiles imaginations d'un constructeur de machines, pour s'enlaidir irréparablement et se déshonorer ? Car la tour Eiffel, dont la commerciale Amérique ne voudrait pas c'est, n'en doutez pas, le déshonneur de Paris ! »

(Protestation des artistes contre la Tour Eiffel, Le Temps, 14 février 1887)

 

 

 

La Tour de Babel vue par Pieter Bruegel l'Ancien

au XVIe siècle.

 

 

Gustave Eiffel adresse sa réponse écrite, dans une interview accordée au journal Le Temps.

Et, si la tour, quand elle sera construite, était regardée comme une chose belle et intéressante, les artistes ne regretteraient-ils pas d'être partis si vite et si légèrement en campagne ? Qu'ils attendent donc de l'avoir vue pour s'en faire une juste idée et pouvoir la juger.

[…]

La tour sera le plus haut édifice qu'aient jamais élevé les hommes. Ne sera-t-elle donc pas grandiose aussi à sa façon ? Et pourquoi ce qui est admirable en Égypte deviendrait-il hideux et ridicule à Paris ? » 

(La réponse de Gustave Eiffel à la protestation des artistes, Le Temps, 14 février 1887)

 

 

    Le 22 juillet 1888, lorsque la tour Eiffel fut construite jusqu’au premier étage, François Coppée écrit un poème (dans Poésies) pour décrit selon son point de vue cette dame de fer.

 

« J’ai visité la tour énorme,

Le mât de fer aux durs agrès,

Inachevé, confus, difforme,

Le monstre est hideux, vu de près.

Géante, sans beauté ni style,

C’est bien l’idole de métal,

Symbole de force inutile

Et triomphe du fait brutal.

[…]

Œuvre monstrueuse et manquée,

Laid colosse couleur de nuit,

Tour de fer, rêve de Yankee,

Ton obsession me poursuit. »

 

 

    Malgré la réponse donnée par Gustave Eiffel, les protestations des poètes se poursuivront.

 

    La construction prend du retard. En effet, le travail est difficile et est mal rémunéré. Les ouvriers commencent une grève en septembre jusqu’en décembre 1888 date à laquelle ils obtiennent une augmentation.

 

    C’est le 31 mars 1889 qu’a lieu l’achèvement officiel de la tour. Gustave Eiffel ainsi que ses invités gravissent les 1 710 marches qui mènent au troisième étage de la tour. C’est ce jour que la tour, du haut de ses 300 mètres est officiellement déclarée le monument le plus haut du monde !

 

    Le 6 mai 1889, l’Exposition Universelle ouvre ses portes. Quelques jours plus tard, le 15 mai, la Tour Eiffel reçoit ses premiers visiteurs. Dès la première semaine, ils seront 28 922 et 2 millions à la fin de l’exposition.

 

    Mais pour l'ensemble de l'année 1890, le nombre d'entrées chute de manière vertigineuse à 393 414 visiteurs, ce qui amène Guy de Maupassant à écrire dans un récit de voyages, La vie errante, son désamour de la tour Eiffel :

 

 « J'ai quitté Paris et même la France, parce que la tour Eiffel finissait par m'ennuyer trop.

[…]

Mais je me demande ce qu'on conclura de notre génération si quelque prochaine émeute ne déboulonne pas cette haute et maigre pyramide d'échelles de fer, squelette disgracieux et géant, dont la base semble faite pour porter un formidable monument de Cyclopes et qui avorte en un ridicule et mince profil de cheminée d'usine. »

 

 

 

    En 1898, le premier essai de transmission télégraphique hertzienne est établi entre la tour et le Panthéon, distants de 4 kilomètres. Ces communications et les futures antennes permettent de développer la technologie. Et c’est grâce à cela que cessent les nombreuses protestations autour de la Tour Eiffel.

 

    Mais le monument ne profite pas longtemps de ce répit. En effet, lors de l’Exposition Universelle de 1900, une nouvelle fois organisée à Paris, la tour Eiffel ne reçoit que 1 024 897 visiteurs ! Conséquence de cette diminution continue de touristes, en 1903, un projet de destruction la dame de fer renait en 1903. Mais en décembre 1909, l'architecte Jean-Louis Pascal présente un rapport concluant que sa conservation est nécessaire, notamment pour son caractère « unique au monde », « la curiosité toujours entretenue des visiteurs » et « l'adaptation exceptionnelle de cet édifice à des recherches scientifiques passées, présentes et futures ? ».

 

 

b) La tour de la première Guerre Mondiale à aujourd'hui


    Lors de la première Guerre mondiale, la tour est fermée au public de 1914 à 1918. Plusieurs messages importants sont interceptés depuis la tour Eiffel, notamment le « radiogramme de la victoire » qui permet de déjouer l'attaque allemande sur la Marne.

 

    En 1930, la construction du Chrysler Building à New York, d’une hauteur de 318.9 mètres, détrône la Tour Eiffel de son titre du plus haut monument. La Tour Eiffel continue à évoluer. Dès 1936, la première antenne de télévision est installée au sommet de la Tour et permet chaque semaine, la diffusion de quatre émissions officielles. De nos jours, 116 antennes sont comptées sur la Tour Eiffel.

 

 

 

Le Chrysler Building à New York (photo actuelle)

 

 


    Pour la seconde fois depuis sa construction, la tour est fermée au public suite à une autre guerre mondiale, de 1940 à 1946. Mais entre temps, l'armée allemande installe une antenne sur la tour Eiffel et diffuse des programmes à destination des blessés hébergés dans les hôpitaux de la région.

 

 

 

Hitler a vaincu la France et pose devant la tour Eiffel

 

 

    A la libération en 1944, Paris hisse le drapeau français tout en haut de la tour Eiffel. Les visites reprennent. 603 349 personnes s’y rendent entre juin et décembre.

 

    Depuis, la Tour Eiffel a connu d’autres évènements. Le 3 janvier 1956, un incendie se déclare dans le local de l'émetteur de télévision et endommage son sommet. Le belvédère surplombant le quatrième étage et les installations supportant le mât sont détruits. Les travaux de remise en état durent une année.

 

    Depuis, la tour continue à évoluer au fil des années, par exemple par la mise en place de l’antenne de radio actuelle à son sommet en 1959. Elle mesure désormais 324 mètres.

 

 

 

2/ L'orgueil de la France, et la Tour Eiffel vue de l'étranger :

 

a/ artistique

 

    Symbole de la France, elle est l'un des monuments les plus visité au monde.

    Sa grandeur et sa prestance impressionne le monde entier, et représente la fierté des français.

    Grâce à l'inspiration qu'elle a su faire naitre chez les artistes, la Tour Eiffel à su s'imposer dans l'histoire de France de manière définitive, on peut même parler "d'eiffelomania".

   Dans le domaine de la peinture on s'y est réellement intéressé qu'après la première Guerre Mondiale. En 1889 Seurat peint un tableau nommé "la Tour Eiffel", actuellement exposé au Fine Arts Muséum à San Francisco. Elle a été une des premières toiles représentant la tour. Il y a aussi Rousseau en 1898, Rivière en 1902, Dufy 1935 ainsi de Delaunay qui peint la Tour Eiffel sous différentes formes.

 

                 

      G.Seurat _ La Tour Eiffel                               Delaunay _ Tour Eiffel, 1926

              

 Delaunay _ Tour Eiffel ou La Tour Rouge, 1911       Delaunay _ Champs de Mars

  

    Utilisé dans l'art de la photographie par Cartier-Bresson, Doisneau, Kertész, Riboud et Silberman et dans la chanson. De grands auteurs lui dédient leurs plumes, tels que Guillaume Apollinaire qui a travers son Calligramme "Salut le monde dont je suis la langue éloquente de sa bouche Ô Paris tire et tirera toujours aux allemands" présente la dame de fer comme symbole de le France devant les allemands. Ainsi, que Blaise Cendrars dans son poème "Tour" du recueil Du monde entier, fait un éloge de celle-ci en 1913.

... Tu es tout

Tour

Dieu Antique

Bête moderne

Spectre solaire

Sujet de mon poème

Tour

Tour du monde

Tour en mouvement.

 

    Jean Cocteau, lui aussi publie un poème sur cette Dame dans Le cap de Bonne Espérance

 

...Autour du cou charmant Eiffel

la belle girafe en dentelle

rendez-vous de piegeons voyageur inconnus

et laisse en bas d'azur éloquent choir

au bord de l'eau...

Le chant de Paveur

 

Paris tour eiffel  chanson de Jacques Hélian


"Paris, mais c'est la Tour Eiffel
Avec sa pointe qui monte au ciel
Qu'on la trouve laide, qu'on la trouve belle,
Y a pas d'Paris sans Tour Eiffel.
On la débine, on la charrie,
Pourtant, partout ce n'est qu'un cri :
Paris ne serait pas Paris sans elle
Paris, mais c'est la Tour Eiffel."

 

  


    Mais aussi dans le domaine cinématographique. Beaucoup se sont intéressés à son histoire, ou ont utilisé l'image "magique" qu'elle peut renvoyer à travers le monde entier. Ou encore des films à l'honneur de celle-ci comme en 1927 La Tour de René Clair et Mystères de la Tour Eiffel de Julien Duvivier, en 1968 Paris jamais vu de Albert Lamorisse  et en  2006  La légende vraie de la Tour Eiffel.

 

 

Robert Doisneau  Robert Doisneau

 Photographie de Robert Doisneau.

 

 

b/ économique

  

   De nos jours, elle s'est aussi imposée dans le monde de la mode, reprise par les plus grands couturiers dans leurs collections comme Louis Vuitton, Jean Paul Gautier ou encore Alexander McQueen. Décliné sous toute forme d'accessoires, textiles, bijoux ... On en trouve pour tous les goûts à tous les prix, ne serait-ce que dans les boutiques de souvenirs. 

    John Galliano, directeur artistique de la griffe explique même dans Le Monde de février 2009 que "La tour Eiffel définit Paris et son style. C'est le parfait symbole et l'icone du chic que véhicule la capitale de la mode à travers le monde."

 

  

dior-lady-cotillard

Lomgchamps Tour Eiffel

  

    Sonia Rykiel fête ses 40ans de création au cœur du Parc de Saint-Cloud avec comme thème la tour Eiffel.

 

Defilé S.RDéfilé S.R

 

 

    Œuvre populaire c'est ainsi qu'elle s'est fait connaitre dans le monde entier et que l'on peut maintenant retrouver de nombreuse répliques et imitations.

    Par exemple, seulement deux ans après son inauguration, le Royaume Unis lance un concours le but étant de réaliser une tour de 360m de haut. Mais la ressemblance était telle qu'ils ont dû abandonner le projet. Comme l'expliqué un des juris : " L'existence de la Tour et le désir d'éviter des imitations ont considérablement accru les difficultés du problème, car la tour Eiffel réunit les moyens les plus rationnels de combiner un monument présentant un aspect architectural et une construction économique." Ils ont finalement essayé de la construire mais ont abandonné le projet à 50m.

 

         

La tour radio de Berlin (Berliner Funkturm, 150 mètres),

 ainsi illuminée lors de l' IFA 2005 (Internationale Funkausstellung Berlin 2005).

 

Tour de Las Vegas

Extérieur de l'hôtel-casino "Paris Las Vegas" de Las Vegas, Nevada,

avec une reproduction de la tour Eiffel haute de 165 m.

 

 

Lieu où se trouve une réplique de la Tour Eiffel ( en miniature ) 

Cartographie des lieux où se trouve une réplique miniature de la Tour Eiffel.

 

 

 

    Représentative de la France, on pouvait la retrouver jusqu'en 2001 sur les billets de 200 Francs.

 

 

 

   Elle a aussi eu l'honneur d'être choisit pour logo du Club du Paris Saint Germain.

 

 

Paris Saint Germain

 

 

 

 

3/ Haut lieu touristique de France :

 

a) Les évènements qui attirent les visiteurs

  

     La Tour est un haut lieu d'évènements et de représentations de tout genre. En effet, se situant à un extrémité du Champ-de-Mars et dominant tout Paris, c'est là ou se passe les plus grands évènements comme le 14 juillet où un grand feu d'artifice est présenté tous les ans et auquel tout le monde peut assister, gratuitement.

 

14 juillet 2009

 

    A l'occasion des 120 ans de la tour en 2009, un spectacle lumineux représentant un des plus gros budgets de France et nécessitant près d'une semaine de montage a été présenté sur le Champ-de-Mars. Pour la première fois, des images ont été projetées sur la Tour Eiffel. Le spectacle de 30 minutes était assuré par pas moins de 3 tonnes de poudre d’étoile, 15 000 ordres de tir informatisés seront mis en œuvre pour réaliser une monumentale chorégraphie de lumière.

 

 

     

 

 

    Elle accueille aussi pour ses 120 ans une exposition nommé "L'épopée de la Tour Eiffel" qui regroupe plus de 100 panneaux illustrés, certains complétés d’écrans, de jeux, de manipulations qui dessinent un véritable parcours au cœur du monument, investissant les coursives et les escaliers de la Tour, un véritable moment de plaisir pour toute la famille. Au pavillon Ferrié (premier étage) , plus de 300 reproductions de la Tour sous toutes ses formes sont mises en scène dans un cabinet de curiosité, tandis que la salle d’exposition présente dans un écrin précieux les œuvres des nombreux artistes inspirés par la dame de fer.

 

 

    Lors du 14 juillet, de la fête de la musique ou autres grandes fêtes populaires, des concerts gratuits sont organisés sur le Champ de Mars, comme les concerts de Michel Polnareff et Tokio Hotel en 2007, Raphaël et James Blunt en 2008 ou encore Johnny Hallyday, Christophe Maé et d’autres artistes en 2009.

 

 

 

sous la tour eiffel

Photographie prise pendant le concert du 14 juillet.

 

 

 

    La dame de fer s'illumine aussi aux couleurs des pays de l'UE concernés lors des fêtes:

 

      -Lorsque la France prend la présidence de l’Union Européenne le mardi 1er juillet 2008, la tour s'habille aux couleurs de l'UE.

  

 

 

       -La France fête l'entrée de la Turquie dans l'UE. Dans ce cadre, la Tour Eiffel est illuminée aux couleurs turques pendant 6 jours.

 

 

 

    Les illuminations de la tour servent aussi de publicité telle que pour Citroën en 1925 dont le nom inscrit sur trois faces se voyait à 40 kilomètres à la ronde.

  

 

    Différents records ont été organisés sur la tour Eiffel, par exemple la descente des escaliers en moto en 1983 effectués par Charles Coutard et Joël Descuns. En 2004, Jérôme Sur monte 1300 marches à VTT.

 

 

Deux motards, Charles Coutard et Joël Descuns,

font l’ascension de la Tour jusqu’au 2e étage.

 
 
 http://www.youtube.com/watch?v=QKLXEji53xE

 

 


b) évolution de la fréquentation de la Tour


 

 

 

 

    La Tour Eiffel, de nos jours est considérée comme un édifice très visité et reconnu dans le monde entier. Pourtant, malgré l'évolution de la fréquentation qui augmente toujours, la dame de fer a connue des soubresauts. Hormis pendant les grandes occasions historiques (expositions universelles de 1889 et de 1900, exposition coloniale de 1931 et exposition des Arts et Techniques de 1937), la fréquentation de la tour Eiffel n'a véritablement explosée que dans les années 1960 avec l'essor du tourisme mondial.

 

    La tour Eiffel fut très vite visitée : 28 922 personnes sont montées, à pied puisque les ascenseurs ne sont pas encore installés, jusqu'en haut de l'édifice dès la première semaine.

En 1889, seules 149 580 entrées sont comptées, c'est pour cela que Gustave Eiffel fait baisser les prix de l'entrée de la dame de fer, mais cela n'a pas eu de grand impact.

    Ca ne sera qu'à partir de l'exposition universelle de 1900, une nouvelle fois faite à Paris que le nombre de visiteur augmentera : plus d'1 million d'entrées seront vendues.

    La chute du nombre d'entrées reprend dès 1901, et la question de la démolition de la Tour se pose. De 1901 à 1914 on a recensé près de 240 000 entrées. De 1915 à 1918 elle fut fermée à cause de la guerre. A sa réouverture de 1919 à 1939  elle accueille 480 000 visites, un nombre qui double pendant les expositions de 1931 et 1937. En 1940 jusqu'en 1945 elle refermera à cause de la seconde Guerre Mondiale. La guerre terminée, elle connaitra son heure de gloire avec près de 1 300 000 visiteurs de 1946 à 1962, un résultat qui ne cesse d'augmenter d'année en année avec l'essor du tourisme internationale, pour aujourd'hui atteindre les 236 millions de visiteurs.

 

Fichier:Fréquentation tour Eiffel.svg